Depuis 2008
Laboratoires Français
Livraison offerte dès 49 €
Frais de port à partir de 3 €
Sélectionner une page

Cellulite : légère ou incrustée, comment les différencier ?

Il existe différentes formes de cellulite. Chacune ayant ses spécificités, il est intéressant de savoir les reconnaitre pour mieux se débarrasser de la cellulite. Certaines sont qualifiées de récentes ou légères. À l’opposé, il existe une cellulite dite « incrustée », car ancienne et plus difficile à faire disparaitre. Appelée cellulite fibreuse, elle a aussi la particularité d’être douloureuse.

lutter contre la rétention d’eau

Comment déterminer le type de cellulite ?

Cellulite aqueuse, adipeuse, fibreuse, les 3 types de cellulite sont liés à trois phénomènes physiologiques, qui peuvent être plus ou moins présents en même temps chez chacune d’entre nous. Par ailleurs, la cellulite répond aussi à des facteurs génétiques et hormonaux.

  • Rétention d’eau : cellulite aqueuse
  • Excès de cellules graisseuses : cellulite adipeuse
  • Fibrose : cellulite fibreuse.

À savoir

A l’origine, la cellulite a une raison physiologique : pour les besoins de la grossesse, les réserves en graisses augmentent et c’est ainsi que la cellulite apparait. Elle a également des origines circulatoires et hormonales.

Les hommes aussi peuvent avoir de la cellulite, mais c’est plus rare et elle se localise préférentiellement sur l’abdomen.

Comment identifie-t-on une cellulite fibreuse ?

Elle fait suite à la cellulite adipeuse. C’est pourquoi on la qualifie aussi de cellulite adipeuse ancienne ou de cellulite incrustée. Avec le temps, lorsque les adipocytes se sont multipliés dans l’hypoderme, les fibres de collagène qui les entourent et structurent cette couche cutanée finissent par se rigidifier et par emprisonner les cellules graisseuses. La peau perd sa souplesse et des capitons sont visibles. La cellulite fibreuse s’installe le plus souvent au niveau des cuisses et des fesses. La peau est dure, elle est capitonnée et peut prendre une couleur violacée. La cellulite fibreuse est douloureuse.

C’est ici que l’on fait généralement la différence entre cellulite légère (cellulite aqueuse ou adipeuse) ou incrustée (cellulite fibreuse), et respectivement entre cellulite indolore et douloureuse.

  • Rétention d’eau : cellulite aqueuse
  • Excès de cellules graisseuses : cellulite adipeuse
  • Fibrose : cellulite fibreuse.
Comment Identifie-t-on une cellulite fibreuse ?

À savoir

Dans la cellulite fibreuse, l’excès de sucre contribue à favoriser la rigidification des fibres de collagène, selon une réaction appelée la « glycation », l’équivalant en cuisine de la caramélisation.

La cellulite aqueuse

Elle touche des personnes minces. Elle est liée à une rétention d’eau. En raison d’une mauvaise circulation sanguine et lymphatique, l’eau s’évacue mal, elle s’accumule dans les tissus, provoquant des gonflements et des œdèmes, qui déforment la peau avec apparition de capitons. Les vaisseaux se retrouvent comprimés, ils ne drainent plus correctement les déchets, les jambes gonflent et des varices peuvent apparaitre. La cellulite aqueuse tend à se localiser préférentiellement sur les cuisses, les mollets et autour des chevilles. Elle est peu visible, seulement lorsque l’on pince la peau. Elle n’est pas douloureuse.

La cellulite adipeuse

Elle touche des personnes en excès de poids.Les excès de graisses se stockent dans les cellules adipeuses ou adipocytes localisées dans l’hypoderme (3e couche de la peau située derrière le derme et l’épiderme). Ces cellules graisseuses gonflent et se multiplient. Elles finissent par occuper tellement de place qu’elles empêchent le drainage des déchets, qui une fois bloqués dans les tissus créent une inflammation. C’est aussi à cause de cette inflammation que la peau prend une apparence bosselée, appelée peau d’orange. Ce type de cellulite a tendance à se localiser sur le ventre, les cuisses, les fesses, les hanches, les genoux. Elle est visible sans que l’on ait besoin de pincer la peau, mais la peau reste souple et molle, et elle est indolore.

Comment éliminer la cellulite incrustée et légère ?

Contre la cellulite aqueuse, il est nécessaire de drainer (via le massage, l’hydratation, les tisanes…) pour réduire la rétention d’eau en favorisant la circulation sanguine et lymphatique et le retour veineux. En cas de cellulite adipeuse et fibreuse, diminuer la taille des adipocytes, déstocker les graisses et limiter l’inflammation sous-cutanée sont des approches complémentaires. La cellulite fibreuse étant une cellulite incrustée, installée depuis longtemps, c’est la forme la plus difficile à déloger. C’est pourquoi elle nécessite de multiplier les approches.

 

  • Modifier son hygiène alimentaire : diminution des graisses et des sucres.
  • Augmenter la part des fruits et légumes pour leur richesse en antioxydants et leurs propriétés anti-inflammatoires.
  • S’hydrater très régulièrement (8 verres d’eau par jour au minimum répartis tout au long de la journée).
  • Recourir à des plantes drainantes telles que fenouil, mélilot, sureau, chiendent, maté…
  • Diminuer le sel et les aliments très salés pour limiter la rétention d’eau.
  • Masser les zones touchées par la cellulite en privilégiant la technique du palper-rouler. Il est aussi possible de masser à l’aide d’une huile essentielle aux propriétés drainantes.
  • Pratiquer une activité physique en privilégiant la natation : dépenses énergétiques, régulation de l’appétit, amélioration du retour veineux, de l’humeur, silhouette plus tonique, etc.
  • Certains compléments alimentaires peuvent être utiles en apportant des extraits de plantes aux propriétés drainantes ou contribuant à brûler les graisses. Certains de ces actifs aident à lutter contre les capitons et la peau d’orange.

Comment reconnaître une cellulite infectieuse ?

À ne pas confondre avec la cellulite décrite ici, la cellulite infectieuse qui porte le même nom est une inflammation sévère de la peau par des bactéries, et qui nécessite un traitement et une prise en charge par le médecin. La peau est rouge, chaude, gonflée et douloureuse. 

lipocyte nhco

Le produit NHCO contre la cellulite aqueuse

Découvrez Lipocyte, formulé pour les personnes souhaitant réduire l’aspect de leur cellulite (peau d’orange). Contient 15 actifs dont du thé vert, qui participe au déstockage des graisses.

Laboratoire Français

Créé en 2008 par un Docteur en pharmacie passionné de micronutrition.

Innovation Aminoscience®

Spécialiste des compléments alimentaires à base d’acides aminés.

Une équipe scientifique à votre écoute

Accompagnement gratuit et personnalisé.

Qualité & sécurité

De la conception à la commercialisation, exigence et traçabilité.

Réseau de pharmacies partenaires

Formées par nos soins pour un conseil adapté à vos besoins

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRevenir à l'eshop
      Calculate Shipping
      []