Depuis 2008
Laboratoires Français
Livraison offerte dès 49 €
Frais de port à partir de 3 €
Sélectionner une page

Le microbiote, un rôle clé dans l’immunité intestinale

Quelle est la relation entre microbiote, immunité, glutamine et intestin ? Très schématiquement, le microbiote intestinal est un ensemble de microorganismes qui tapissent la paroi intestinale, limitant ainsi la pénétration des bactéries dans le corps et donc le déclenchement des réponses immunitaires et inflammatoires excessives. La glutamine elle aussi exerce des bienfaits sur l’intégrité de la muqueuse intestinale qui influence son rôle barrière.

Le microbiote

Les intestins hébergent une grande quantité de micro-organismes, notamment des bactéries, des levures et aussi des virus, qui forment ce que l’on appelle le microbiote, également dénommé flore intestinale. Vivent ainsi dans nos intestins quelque 100.000 bactéries. Toutes ces espèces vivent en symbiose, c’est-à-dire en équilibre.

Le saviez-vous ?

Les intestins ne sont pas les seuls à posséder leur microbiote. Les muqueuses vaginales, pulmonaires et la peau hébergent aussi des populations de microorganismes. Tous ces microbiotes jouent des rôles importants dans la fonction de ces organes, notamment leur fonction de barrière contre l’intrusion des agents étrangers.

Le microbiote intestinal est unique à chaque personne du fait de sa composition, par exemple en termes de variétés d’espèces bactériennes, de sorte qu’il peut être comparé à notre empreinte digitale. Il évolue également tout au long de la vie. D’ailleurs, il ne devient mature que vers 3 ans après la naissance. À tout âge, cette évolution est dépendante des contacts avec l’environnement, et notamment avec les aliments.

La perméabilité intestinale

En contact permanent avec les cellules de la muqueuse intestinale, le microbiote participe à son intégrité. Mais lorsque celui-ci se déséquilibre (dysbiose), c’est-à-dire lorsque des « mauvaises bactéries » (potentiellement pathogènes) prennent le dessus sur les « bonnes bactéries » (protectrices) ou lorsque la muqueuse est en contact répété avec de l’alcool par exemple ou des médicaments, la muqueuse intestinale s’altère et remplit de moins en moins bien son rôle de barrière contre les microorganismes.

Devenue trop perméable, la paroi de l’intestin laisse passer les agents étrangers. En atteignant la circulation sanguine, ces derniers déclenchent une réaction immunitaire pouvant mener jusqu’à une inflammation.
C’est ainsi qu’un microbiote déséquilibré peut déclencher une réponse immunitaire intestinale (1).
Mais le microbiote influence l’immunité de bien d’autres façons encore.

• La microflore bactérienne interagit avec les cellules immunitaires présentes dans la muqueuse intestinale. Cette relation participe à la régulation immunitaire, mais également à l’éducation de notre système de défense vers une tolérance immunitaire adaptée, visant à favoriser une réponse appropriée face aux agents étrangers tout en évitant des réponses immunitaires excessives.
• Le microbiote produit par ailleurs des métabolites, des acides gras à chaine courte qui ont des effets bénéfiques.

Probiotiques et prébiotiques

L’apport de probiotiques peut se révéler intéressant pour l’équilibre du microbiote. Il s’agit de « bonnes bactéries », comme celles que l’on trouve dans les aliments fermentés (yaourt, kéfir, choucroute…), qui ingérées en quantités adéquates exercent des effets bénéfiques sur l’équilibre de la flore intestinale.
Il en est de même des prébiotiques, qui sont des fibres non digestibles servant de nourriture aux bactéries et favorisant le développement du microbiote.

Glutamine et intestin : une liaison privilégiée

Toutes les cellules utilisent le glucose pour produire l’énergie nécessaire à leur fonctionnement. C’est également le cas des cellules intestinales, mais elles ont cette particularité d’utiliser également de la Glutamine, de façon préférentielle. D’où la relation Glutamine et intestin.
Autre singularité des cellules intestinales : leur durée de vie étant de 3 à 5 jours seulement, elles se renouvellent très rapidement.
Or la Glutamine, en plus d’être leur principal substrat énergétique, participe à la multiplication, la protection et la réparation des cellules épithéliales qui composent la muqueuse intestinale.
Enfin, la Glutamine intervient dans la construction des jonctions serrées. Ce sont des protéines qui permettent aux cellules épithéliales de se coller les unes aux autres et à la muqueuse intestinale d’assurer son rôle de barrière.

 En conclusion, il est important de prendre soin de son microbiote et de sa muqueuse intestinale pour optimiser son rôle de barrière.

Qu’est-ce que la Glutamine ?

La Glutamine est l’acide aminé le plus abondant du corps humain. Comme tous les acides aminés, elle entre dans la composition des protéines, mais elle peut également servir de source d’énergie à certaines cellules.

On la trouve en quantité importante dans les cellules à divisions rapides, comme les cellules intestinales, immunitaires et musculaires.

Notre organisme sait fabriquer lui-même de la Glutamine, mais dans de nombreuses situations cette production est insuffisante et peut nécessiter un apport extérieur par l’alimentation : sport intense, stress, fragilité, alimentation déséquilibrée…

 

(1) Boutherin V et al., The intestinal microbiota, a key modulator of immune physiology, Med Sci (Paris), 2019, 35(6-7):571-4.

 

Laboratoire Français

Créé en 2008 par un Docteur en pharmacie passionné de micronutrition.

Innovation Aminoscience®

Créateur de compléments alimentaires à base d’acides aminés.

Une équipe scientifique à votre écoute

Accompagnement gratuit et personnalisé.

Qualité & sécurité

De la conception à la commercialisation des produits, exigence et traçabilité.

Réseau de pharmacies partenaires

Régulièrement formées par nos soins pour un conseil adapté à vos besoins.

0
    Votre panier
    Votre panier est videRevenir à l'eshop
      Calculer les frais de livraison
      []